Rhinoplastie secondaire

Rhinoplastie secondaire

Subir une rhinoplastie secondaire ne devrait jamais arriver!

 

la rhinoplastie secondaire est une opération visant à rattraper le travail bâclé d’un précédent chirurgien lors d’une première intervention (la rhinoplastie primaire R1).
Contrairement à ce que beaucoup de chirurgiens malhonnêtes veulent faire rentrer dans le crâne des patientes après avoir réalisée un travail médiocre sur leur nez, une rhinoplastie ratée est en réalité souvent la faute du chirurgien.

Les risques

La rhinoplastie une  une opération qui ne comporte pas moins de risques que d’autres interventions comme l’augmentation mammaire ou bien l’abdominoplastie. En revanche il est important de noté que la rhinoplastie comporte plus de risques qu’une blépharoplastie ou une lipoaspiration par exemple.

Les risques globaux sont liés à l’anesthésie générale, qui n’est donc pas spécifique à la rhinoplastie, ni à la rhinoplastie secondaire, et aussi à la cicatrisation, mais également cette opération comporte des risques propre à elle même et notamment à la satisfaction du patients. Ces complications seront d’ordres esthétiques mais également fonctionnels.

Les éventuelles complications seront, si elles apparaissent, plus ou moins graves et ont la faculté de se manifester dans les mois qui suivent l’interventions ou bien après la période de cicatrisation.

Aux sujet des risques liés à la rhinoplastie, il s’agit principalement d’hématome, d’œdème persistant, de fibrose cicatricielle, de hyperpigmentation de la peau, d’une nécrose.

sur le plan esthétique, les erreurs commise pendant l’intervention ou plus rarement du à une mauvaise cicatrisation sont, le bec de corbin, des résections trop importantes des cartilages de la pyramide nasale, une déviation de la cloison nasale, un nez trop court, une insuffisance de résultat comme une bosse résiduelle.

Ces difformités peuvent avoir un impact sur la fonctionnalité de l’appendice nasal, entrainant régulièrement des problèmes respiratoires. C’est notamment le cas lorsque la cloison nasale se retrouve déviée ou que des résections trop importantes de cartilages à des endroits inappropriés ont été faites

 

La rhinoplastie secondaire, souvent nécessaire après une première opération ratée

Ne vous laissez donc pas avoir, si vous avez été raté d’une rhinoplastie et que votre chirurgien vous dit que c’est votre peau qui est trop épaisse, que vos tissus cicatrisent mal, ou que de la fibrose s’est installée, bref tout un arsenal d’excuses… Il ment! La réalité est que votre chirurgien a très certainement accepté de vous opérer alors qu’il savait pertinemment qu’il n’en avait pas les compétences.

 

D’un coup d’un seul, votre opération lui aura permis de toucher votre argent et de se faire la main. Vous êtes donc devenu le cobaye du chirurgien dont l’acte peut à juste titre être qualifié de criminel puisqu’il vous a défiguré et a transformé votre vie en cauchemar.

 

A Paris, être victime d’une rhinoplastie ratée ne doit pas vous faire croire que vous êtes seul. Faites appel à Esthemedia pour vous aider à obtenir le remboursement et une indemnisation de votre rhinoplastie ratée.

Pour vous faire reprendre, vous aurez peut être besoin d’avoir une rhinoplastie structurelle. Ces rhinoplastie structurelles sont communément pratiquées à Paris. Mais la rhinoplastie structurelles peut évidement être réalisée dans d’autres villes comme Lyon, Nice, Toulouse, Nantes, Montpellier, Grenoble, Lille, Marseille, Cannes, Bruxelles, Anvers, Gand, Bruges, Namur…